Antidépresseur naturel

Sommaire

Les antidépresseurs naturels font partie des médecines alternatives ou traditionnelles.

Pour soigner une dépression légère, on peut utiliser les médecines douces en complément par exemple d'une psychothérapie : l'antidépresseur naturel, l'homéopathie, l'acupuncture, la luminothérapie ou encore une alimentation riche en omégas 3.

Antidépresseur naturel : un complément de traitement

L'antidépresseur naturel peut être utilisé en cas de dépressions légères non psychotiques. En complément d'un traitement classique, on peut en effet utiliser des antidépresseurs naturels comme le millepertuis, le safran, la rhodiole ou encore les fleurs de Bach. Les antidépresseurs naturels font partie des médecines douces qui proposent un ensemble de techniques pouvant soulager les cas de dépression légère.

Bon à savoir : la pratique de la méditation en pleine conscience pourrait avoir les mêmes effets qu’un antidépresseur à usage anxiolytique (source : "Mindfulness-Based Stress Reduction vs Escitalopram for the Treatment of Adults With Anxiety DisordersA Randomized Clinical Trial", JAMA Psychiatry, novembre 2022).

Rhodiole : antidépresseur naturel dépressions légères

La Rhodiola Rosea possède une racine aux propriétés antifatigue physique et intellectuelle (elle stimule la synthèse d'énergie cellulaire dans les mitochondries).

C'est un stimulant général qui peut aider à sortir des dépressions saisonnières et des dépressions par surmenage :

  • stimulant qui active la récupération : efficace dans les cas d'asthénie (fatigue) et pour lutter contre le stress ;
  • régule l'adrénaline (neurotransmetteur libéré en cas de stress) : elle est une alternative naturelle aux anxiolytiques.

En tant que plante adaptogène, elle est utilisée dans le milieu sportif pour amplifier la résistance à l'effort et favoriser la récupération cardiaque, on l'utilise avec succès chez des patients atteints de syndrome de fatigue, d'autant qu'elle régule l'immunité.

Dans les cas de dépression saisonnière, la Rhodiola permet d'agir sur :

  • les changements d'appétit (boulimie pour le sucré),
  • les dérèglements du sommeil (hypersomnie),
  • et la perte d'activité qui en découle.

Antidépresseur naturel : le millepertuis

Le millepertuis ou barbe de Saint-Jean, est une plante populaire dans la médecine chinoise et utilisée dans les formes de dépression légère : il est disponible en pharmacie sans ordonnance.

Alors que la France reste encore méfiante, plusieurs pays européens l'utilise comme traitement de la dépression légère et modérée. En effet, cette plante améliore le niveau de sérotonine du cerveau et diverses études ont montré une efficacité similaire à celle d’un antidépresseur ISRS.

Comme tout principe actif il peut :

  • présenter des effets secondaires : irritation de l'estomac, sécheresse de la bouche, photosensibilité,
  • entraîner des interactions avec certains médicaments notamment la pilule contraceptive.

Attention ! Il est impératif de prévenir et questionner son médecin sur l'usage du millepertuis dans la dépression.

Le safran contre la dépression

La crocétine, un des composés actifs du safran, est facilement absorbée par l’intestin et elle n'a aucun mal à être véhiculée jusqu’au cerveau où elle joue le rôle d’inhibiteur. Ainsi, en inhibant la recapture de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline, le safran aurait la capacité d’agir dans la dépression.

Il joue alors un rôle neuroprotecteur, anxiolytique et il améliore la fonction sexuelle (contrairement aux antidépresseurs).

Il serait particulièrement efficace lorsqu'il est consommé à raison de 30 à 60 mg/jour d'extrait sec titré à 0,2 % d'hypericinée en deux à trois prises. Une étude de décembre 2019 réalisée chez des patients âgés souffrant de dépression majeure a montré un bénéfice du safran équivalent à celui de la sertraline (Zoloft®, un ISRS).

À noter : le curcuma aide lui aussi à lutter contre l’anxiété et la dépression lorsqu'il est consommé très régulièrement.

La coenzyme Q10

L’énergie que nous déployons n'est possible qu'avec la coenzyme Q10 (ubiquinol). En effet, cette molécule cousine des vitamines est indispensable à la production d’énergie au niveau des mitochondries, ces cellules énergétiques présentes dans chacune de nos cellules.

La synthèse endogène de CoQ10 diminue avec l’âge et une supplémentation peut s’avérer judicieuse dans de nombreux cas de figure, y compris en cas de dépression.

Les études et l’expérience clinique tendent à montrer des améliorations des troubles par la prise de CoQ10 à des doses allant jusqu'à 2 g/jour sur des périodes prolongées (en parallèle des thérapies classiques). Privilégiez l'ubiquinol stabilisé par des polyphénols de raisin.

Bon à savoir : la CoQ10 étant liposoluble, elle est à prendre dans le cadre d’un repas intégrant des lipides.

La L-tyrosine

La L-tyrosine est un acide aminé qui permet la synthèse des protéines et qui est essentiel à la synthèse des catécholamines (dopamine, noradrénaline et adrénaline).

Une supplémentation en L-tyrosine aide donc à améliorer les performances cognitives et la motivation chez les personnes soumises à un stress intense ou lors de situations demandant beaucoup d’effort mental. Habituellement, on recommande de prendre environ 1 g de L-tyrosine le matin au lever et éventuellement, si besoin, vers 11 heures.

La β-phényléthylamine (PEA)

La PEA est une substance qui se comporte comme une sorte d’amphétamine naturelle puisqu'il a la capacité d’augmenter la sécrétion de dopamine au niveau du cerveau.

Il existe une microalgue riche en phényléthylamine, le klamath.

La l-théanine

La l-théanine est un acide aminé naturel que l’on trouve dans le thé vert et qui permet d’améliorer l’anxiété et le sommeil.

La l-théanine a la capacité d’augmenter la sérotonine du cerveau ainsi que les niveaux de GABA. Des études semblent même montrer un effet neuroprotecteur et d’amélioration des fonctions cognitives.

Les dosages recommandés varient selon l’effet escompté : de 200 à 1 200 mg par jour.

La vitamine B6

Une complémentation en vitamine B6 (100 mg/jour) permettrait de réduire efficacement l'anxiété chez les personnes anxio-dépressives. En effet, elle aiderait le corps à produire un messager chimique spécifique qui inhiberait les impulsions dans le cerveau avec pour résultat un effet calmant et une réduction de l'anxiété.

Source : « High-dose Vitamin B6 supplementation reduces anxiety and strengthens visual surround suppression », David Field et al. Human psychopharmacology, juillet 2022.

On peut en trouver notamment dans le saumon et le thon, les germes de blé, les pois chiches, les volailles, les bananes, les pruneaux, les épinards ou encore les brocolis.

L'Hericium erinaceus

L'Hericium erinaceus (le champignon « crinière de lion », communément appelé « houtou » ou « shishigashira » en Chine, et « yamabushitake » au Japon) serait aussi efficace sur les neurones que sur le psychisme. On lui prête en effet des propriétés à la fois anxiolytiques, relaxantes et antidépressives.

Une étude menée auprès de femmes ménopausées a mis en évidence une amélioration de la dépression (et des troubles du sommeil associés) après quatre semaines de prise de 0,5 g d’H. erinaceus sous forme de biscuits.

Source : Potential Antidepressant Effects of Scutellaria baicalensis, Hericium erinaceus and Rhodiola rosea, 2020.

Les fleurs de Bach : antidépresseur naturel contre l'anxiété

Les fleurs de Bach sont des extraits de fleurs utilisés en gouttes, pastilles ou spray.

Mises au point par le médecin immunologiste, bactériologiste et homéopathe, Edward Bach (1886-1936), les fleurs de Bach sont classées dans la catégorie des compléments alimentaires.

Il existe 38 préparations à base de fleurs qui ciblent chacune, un état émotionnel différent comme :

  • la peur,
  • la solitude,
  • le manque d'intérêt pour le présent,
  • le sentiment de découragement,
  • le sentiment d'incertitude,
  • le sentiment d'hypersensibilité aux influences,
  • le sentiment de préoccupation excessive du bien-être des autres, etc.

Les fleurs de Bach peuvent être utilisées en traitement des dépressions légères et transitionnelles.

Ces pros peuvent vous aider